Actions culturelles

Autour de l'objet sonore

L'expo

Avec Alain Graine et François Trouillet

Deux grands chercheurs en blouse font part de leurs recherches musicales au cours d’une déambulation riche en commentaires et démonstrations. À cette occasion, ils dévoilent de nombreux secrets de fabrication tout en agrémentant la visite avec des effets très spéciaux !

+ d'infos : http://www.expo-insolite.fr/

Les Ateliers de flûtes PVC

« Le pourquoi du comment »

Forts de nos recherches sur la « lutherie » à partir de matériaux de récupération et d'objets du quotidien, de notre travail musical sur brocante sonore et de notre évolution musicale au fil des ans (la compagnie intègre énormément cette lutherie dans ses compositions musicales et dans sa mise en scéne depuis quelques années), il nous est apparu que c'était devenu un formidable outil pédagogique.

En effet, le musicien se heurte souvent lors d'expériences pédagogiques avec des « novices » au probléme de « l'instrument », de sa manipulation, de sa « technicité » et de sa complexité ,rendant quasiment impossible une restitution « rapide » des musiques travaillées en stage par des non-musiciens.

Le principe des stages que nous proposons (souvent à la demande des écoles, collèges, centres aérés, écoles de musique, dumistes...) permet de simplifier cette approche de l'instrument « traditionnel ».

À partir de PVC et d'objets de récupération, nous construisons un instrumentarium simple, ne demandant pratiquement aucune technique instrumentale et schématisant les différentes familles d'instruments (vents, percussions et cordes).

La simplicité de nos constructions permet de comprendre facilement de nombreuses notions musicales (qu'est ce que le son, comment le produit on, sa hauteur, ainsi que la fonction dans « l'orchestre » (mélodique, harmonique, rythmique).

Nous avons composé quelques piéces musicales simples mettant en oeuvre ces constructions. (Une des piéces permet en 3 h de construire les instruments, de la travailler et de la restituer de maniére valorisante).

Il est bien évident que « l'ambition » du stage dépend du temps imparti à celui-ci et du public accueilli.

Sur un stage de longue durée ou à séances multiples, il est possible de pousser le travail de construction vers des objets plus « pointus » et de développer la création musicale, (improvisation collective, écriture collective de pièces avec les stagiaires).

Les stages « objets sonores » sont de fait un outil de pédagogie musical très intéressant ,d'un accés simple ,qui permet à tous les publics (non-musicien, musicien, enfant, ado ou adulte) de comprendre « comment ça marche »,de construire très simplement et surtout de pouvoir s'exprimer musicalement sans « barriéres techniques ».

Pierre Denis

De l'humour musical pour grand orchestre

Avec Zic Zazou en harmonie

Zic Zazou en harmonie, c’est…

Une rencontre
Zic Zazou « en Harmonie » avec une harmonie, c’est en premier lieu une rencontre un peu improbable avec  9 musiciens expérimentés aguerris aux rapports directs avec le public, et les musiciens d’un orchestre qui ont l’habitude de jouer ensemble les uns à côté des autres face à leurs partitions et à leur chef.
Une rencontre dans le temps
La création de ce spectacle nécessite généralement pour les musiciens de l’harmonie minimum 6 mois de travail à partir de la première rencontre avec Zic zazou jusqu’à la représentation.
La réussite de cet événement semble souvent à l’écoute des premières répétitions loin d’être assurée. Elle dépend largement de la motivation du chef d’orchestre qui doit faire apprendre 1h15 de spectacle. Le chef d’orchestre doit adhérer au projet totalement.
Sur lui repose par ailleurs bien des effets comiques du spectacle.
Perdre de façon impromptue la direction de son orchestre n’est pas si simple.
Perdre son guide ne l’est pas moins pour les musiciens interprètes.
Un répertoire atypique, une interprétation déjantée, un « instrumentarium » inhabituel
Ce sont deux approches, deux pratiques de la musique véritablement opposées qui se rencontrent.
Autant les musiciens guidés par leur chef ont à cœur d’interpréter le plus justement un répertoire le plus souvent classique, autant les Zic zazou jouent avec jubilation la comédie avec les notes de musique.
Tiré du spectacle en 1000 morceaux, le répertoire trafiqué déroute les musiciens de l’orchestre pour qui un morceau est traditionnellement structuré. Les Zic zazou distordent les mélodies, les détournent, pour le plaisir.
Désacraliser la musique pour la libérer.
À l’aide d’objets en tout genre, les Zic Zazou explorent un solfège insolite, celui du tuyau d'arrosage, de la perceuse et de la bouteille de vin rouge. Alarmes, gratte-machin, perce bidule, rien n'échappe au détournement, à la folie douce et audacieuse qui appellent les objets à une existence nouvelle et transcendée
La mise en scène
Mettre en scène une quarantaine de personnes sur un espace de jeu souvent étriqué n’est pas évident. Si l’orchestre apparaît à l’ouverture par groupe d’instruments comme il se fait communément, assis face à leur pupitre, les Zic Zazou pertubent rapidement cet ensemble bien ordonné. Dissociés, debout les musiciens aux côtés des Zic zazou se libèrent et s’émancipent.Au gré des tableaux et des mélodies qui swinguent, la mise en scène instaure une légèreté, une insouciance et une joie fraternelle qui perdurent une fois le concert achevé.
Une dynamique positive
Que cela soit pour Zic zazou comme pour l’orchestre de l’harmonie, cette expérience fait du bien aux spectateurs et aux deux groupes... deux groupes qui n’en font plus qu’un le jour de la première.Cette rencontre est simplement vivifiante, intense et inoubliable pour Zic zazou comme pour les musiciens de l’harmonie.

Avec la Méga Zic

La collaboration entre ZIC ZAZOU et les musiciens des fanfares et harmonies ne s’arrête pas à la réalisation de spectacles en salle. Le groupe propose La MÉGA ZIC, un événement en final du spectacle de rue Le Kiosque... ou la fanfare oubliée.

Ont ainsi déjà participé à La MÉGA ZIC : les fanfares et les écoles de musique d’Haguenau,  de Douchy les Mines, du Val de Nièvre, de Noyon, de Chiry Ourscamp, d’Orvillers Sorel, de Ressons sur Matz, de Thourotte de Verberie, de Chauny, de Reichshoffen, de Chelles, de Vitry le François, de Nanterre, de Calais, de Lignières, de Vieux Condé et du Centre Culturel JacquesTati à Amiens.

"Le spectacle s’est terminé sur le parvis en compagnie de plus de deux cents musiciens qui ont donné des couleurs au monument en ce premier jour d’été. Moment d’alchimie, spectacle pour yeux et oreilles. Musique en grand au pied d’un édifice géant. Forcément céleste et coloré ."
Le Courrier Picard

Vidéos

hong kong

Noix de Coco par La Méga Zic

voeux.m4v

Recettes de Musiques

Zic Zazou et la Chorale à OIGNIES le 30/06